Comment gérer la location saisonnière ? Notamment en mobil home.

Sur internet, nous pouvons lire beaucoup de choses sur la location saisonnière.

Beaucoup d’experts ont crée des sites d’aide, vous proposent leur aide pour remplir plus, pour mieux mettre en avant vos annonces…

Après de multiples lectures, on pourrait retenir que la location saisonnière est plus rentable que la location classique, elle permet d’avoir des avantages fiscaux très intéressants, elle ne fonctionne très bien en France…

J’ai tenté de faire une petite synthèse de quelques principes concrets de la location saisonnière. Il y a des petits faits tout à faits réels qu’il faut souligner car c’est bien eux auxquels nous sommes confrontés quand on décide de se lançer !

Je vais donc mettre en avant mes propres constats et ceux d’autres propriétaires concernant la location saisonnière.

 

1- La location saisonnière : nuitée ou semaine ?

 

Une certitude : la location saisonnière permet d’augmenter la rentabilité d’un bien.

La question que l’on peut se poser est vaut-il pieux se contenter de louer à la semaine ou bien faut-il proposer un service à la nuitée ?

Pour commencer, il faut souligner qu’en théorie, la location à la nuitée est encore plus rentable que la location à la semaine. Ceci se vérifie d’autant plus quand on est en hors saison.

Ex: en avril, une semaine pourrait être louée 280 euros or il est possible de louer un bien une cinquantaine d’euros la nuit. Dans ce cas, il faut aussi prendre en considération le travail que ceci représente. la location saisonnière à la nuitée veut ausi dire plus d’appels téléphoniques, plus d’accueil …

Dans mon cas, il m’est difficile de proposer un service à la nuitée car je paie une personne (auto-entrepreneur par exemple) pour faire l’accueil et les états des lieux de mes mobil home.

=> Une nuit me rapporterait 50 à 60 euros et la personne qui me fait l’accueil et les états des lieux me prends 25 euros en moyenne.

=> Il m’est donc impossible de louer pour une seule nuit mais je n’ai pas voulu abandonner l’idée car il y a une réelle demande. J’ai donc opté pour une solution intermédiaire.

 

2- Points importants de la location saisonnière liés aux mobil home.

 

Comment gérer différents types de locations saisonnières quand son propre mobil home est loin ? C’est une question qui revient fréquemment et c’est tout à fait logique. Pour beaucoup d’entre nous (et peut-être vous bientôt), nous habitons loin de notre mobil home.

Comme je le soulignais tout à l’heure, il est donc primordial de travailler avec une personne qui gère vos arrivées et vos départs ainsi que vos états des lieux. Il est très difficile dans ce cas de proposer une location à la nuitée car les frais sont beaucoup trop importants.

Cependant, nous ne pouvons pas occulter le fait que certaines périodes sont propices à la location pour quelques nuitées. Après quelques temps de réflexion, voici ce que j’ai décidé de mettre en place.

=> Pour les périodes en haute saison (juillet à fin septembre), je loue uniquement à la semaine ou quinzaine.

 => Pour les autres périodes (de février à fin juin et octobre à novembre), je propose la location à partir de 3 nuitées minimum avec des prix assez attractifs.

Ex: en avril, je propose 3 nuitées à partir de 145 euros alors que la semaine est à 290 euros.
Cette manière de procéder m’a permis de refuser moins de location tout « en remplissant » mes mobil home à des périodes « plus creuses ».

J’en profite pour faire une petite parenthèse à ce sujet, il faut bien évidemment que les campings acceptent le principe d’une personne qui gère vos arrivées. En ce qui me concerne, je fonctionne avec des campings qui vous proposent même des personnes déclarées qui font ce travail –> une nouvelle fois, ceci montre l’importance de se renseigner…

Autre point très important, je ne pratique que très rarement la location pour quelques nuitées durant les vacances scolaires car il est largement envisageable de louer à la semaine en faisant de bonnes publicités.

De plus, en proposant 3 nuits minumum, certains vacanciers « bascullent » vers une location à la semaine; ils y trouvent souvent un rapport prix/location/qualité intéressant.

Pour conclure, je pense que la location à la nuitée peut-être effectivement très rentable, maintenant, il faut bien calculer le rapport travail à fournir/rentabilité et surtout faisabilité. Moi qui suis éloigné de mes mobil home, j’ai opté pour une solution intermédiaire qui me convient parfaitement et je ne doute pas que vous trouverez la solution qui vous correspond au mieux.

Fiscalité du mobil home

Fiscalité du mobil home

Certaines applications se feront essentiellement en fonction de l'existence ou non de critères de mobilité du mobil home. Si celui-ci conserve ses moyens de mobilités, il sera assimilé à une caravane. S'il perd ses moyens de mobilité, il sera alors comparé à une...

lire plus